A l’heure actuelle, une bonne clé USB, 16 Go en usb 3 d’une marque reconnue coûte moins de 10 €. Et si comme moi, vous voulez :

  • un espace de stockage d’au moins 8 Go
  • une distribution linux transportable et personnalisable
  • tout ça sur la même clé
  • et de pouvoir lire l’espace de stockage aussi bien sur windows que sur linux

Il vous faudra alors :

  • une clé USB à minima de 16 Go (ou plus)
  • un ordinateur sous linux, windows ou mac
  • une iso d’une distribution linux basée sur Ubuntu

Je vais détailler la procédure pour linux et donner le nom des outils pour les autres OS, la démarche restant la même.

1 . Partitionner la clé

Sous linux, insérez votre clé usb dans l’ordinateur puis dans GParted sélectionnez la depuis le menu déroulant en haut à droite (une clé de 16Go, dans GParted affichera quelque chose comme 14.65 Gio)

Puis en partant du principe que votre clé usb est neuve et qu’elle ne possède aucune donnée, vous allez supprimer la partition qu’elle contient en faisant un premier clic droit dessus et ‘Démonter‘ puis un second clic droit ‘Supprimer‘. Vous devriez voir ceci :

Capture du 2015-03-24 14:13:19

Puis un 3eme clic droit sur la zone vide (non alloué) et choisir ‘Nouvelle‘ et remplir ainsi :

Capture du 2015-03-24 14:34:03Nouvelle taille (Mio) : 10 000 (10  000 pour une clé de 16 Go, 26 000 pour une de 32 Go … il faut laisser 6 Go minimum pour la partition qui contiendra linux)
Système de fichiers : fat32
Étiquette : usb (facultatif)

 

Et enfin un 4eme clic droit sur l’espace vide restant après la nouvelle partition et choisir encore ‘Nouvelle‘ dans le menu :

Capture du 2015-03-24 16:00:04Système de fichiers : fat32
Pour la taille, rien à faire, GParted proposera automatiquement d’occuper la place restante. J’ai aussi essayé ext2 et ext4 pour le système de fichiers, pour une live cd il est préférable de rester sur du fat32.

 

Votre écran doit ressembler à celui-ci :

Capture du 2015-03-24 16:01:53Reste à appliquer les changement avec cette icône :

Capture du 2015-03-24 16:03:24

2 . Installer Linux sur la clé

Pour que linux soit persistant, la meilleure solution reste de l’installer de façon classique sur la clé, ça fonctionne, mais c’est moins réactif.

Une deuxième solution consiste à créer une clé bootable (façon live cd) avec UNetbootin et une iso basée sur Ubuntu. Ça peut être Ubuntu, Xubuntu, Lubuntu… ou Linux Mint (que j’ai choisi)

Attention, le mode persistant a des limites, vous allez pouvoir créer des comptes, changer la langue, le clavier, le fond d’écran … mais il faut garder en tête que c’est un live cd amélioré. L’installation de paquet ne fonctionne pas bien et globalement tout n’est pas persistant.

Dans UNetbootin :

Capture du 2015-03-24 16:24:16Sélectionnez ‘Diskimage
Un petit clic sur ‘‘ pour trouver l’iso sur votre disque dur.
Renseigner la ligne du dessous avec 1024 MB – très important, c’est l’aspect persistant qui est déterminer ici.
Type : ‘USB Drive
Drive : la deuxième partition de votre clé, chez moi c’est /dev/sdc2 mais chez vous c’est peut être /dev/sdb2

Reste à monter la partition et à lancer l’opération.

3 . Démarrer sur la clé :

Il faudra jouer avec le bios ou être très rapide au démarrage en tapant sur la touche ‘échap’ par exemple sur un portable ASUS pour accéder au menu du BOOT et sélectionner votre clé.

Une fois votre linux démarré, il faut créer un nouvel utilisateur ayant les droits d’admin et activer l’auto-login pour celui-ci. Après redémarrage, vous devez être logué sur la session de votre nouveau utilisateur.

 

4 . Facultatif :

Les distributions live cd sont souvent en anglais, il faut penser à modifier le clavier, et la langue du système.

Même après passage en français, il reste des applications en anglais, pour y remédier, vous pouvez faire ceci :

Certains menus de l’explorateur de fichiers doivent être encore en anglais. Et dans le terminal, des commandes comme nano aussi. Pour y remédier, vous pouvez décompresser cette archive dans /usr/share/locale/fr/LC_MESSAGES

Télécharger “LC_MESSAGES.zip” LC_MESSAGES.zip – Téléchargé 79 fois – 3 MB

A décompresser en mode root, sinon :

Si vous n’avez pas de coloration dans votre terminal, ça vaut le coup de jeter un oeil dans le fichier .bashrc de votre dossier home :

Si son contenu est le suivant :

Ne cherchez pas plus, il vous manque les lignes pour la coloration.

Pour l’ajouter, votre fichier .bashrc doit ressembler à ceci :

J’ai ajouté quelques alias à la fin du fichier, comme vu dans ce précédent article.

Et si votre fichier .bashrc contient déjà toutes ces lignes mais que la coloration ne fonctionne pas, il faut souvent dé-commenter* la ligne :

* enlever le dièse en début de ligne